Reconnaissance et définition des IGP

 
Les vins de pays sont nés à la fin des années 60 dans le but de valoriser certaines productions en dehors des appellations d'origine contrôlée. En moins de 40 ans, la reconnaissance du travail de qualité fourni par les producteurs de vins de pays a largement dépassé les frontières françaises puisque elle a été officialisée par l'Union Européenne.
 
En effet, depuis le 1er août 2009, les vins de pays sont enregistrés en tant qu'Indication Géographiques Protégée (IGP) par la Commission Européenne. Cette reconnaissance officielle en tant que signe officiel de qualité par l'Union Européenne couronne les efforts réalisés et confère aux vins de pays une protection internationale renforcée contre toute usurpation.
 
 

Système IGP

 

• Cahier des charges de l'IGP

Le bénéfice d'une IGP est conditionné au respect d'un cahier des charges précis. Pour pouvoir utiliser le nom d'une IGP, tous les opérateurs, qu'ils soient viticulteurs, vinificateurs, éleveurs ou conditionneurs, doivent respecter le cahier des charges de cette IGP. Il s'agit d’un document officiel qui définit l'ensemble des conditions de production de l'IGP, de la vigne jusqu'au conditionnement. Il prévoit par exemple les rendements maximum, les cépages autorisés, la zone de production, les normes analytiques. Le cahier des charges est homologué par l'Etat français avant d'être soumis à la Commission européenne.
 
 

• Contrôle de vins de pays IGP

L'ensemble des conditions de production énoncées par le cahier des charges est contrôlé tout au long de la chaîne de production. Tous les maillons de cette chaîne, c'est-à-dire les opérateurs intervenants en IGP, sont donc contrôlés, du producteur de raisins jusqu'au conditionneur. Le vin lui-même est soumis à des analyses et fait l'objet de dégustations par des experts reconnus de la filière viticole. Ces contrôles du produit sont effectués jusqu'au plus près de la mise à la consommation, afin de vérifier la qualité du vin qui sera effectivement proposé au consommateur. Une autre nouveauté est que les contrôles sont réalisés sous la responsabilité d'un organisme de contrôle indépendant et impartial qui doit lui-même répondre à certaines normes. La vie de l'IGP est donc passée au peigne fin afin d'offrir toutes les garanties au consommateur.
 

• Etiquetage de vins de pays en IGP

La reconnaissance communautaire en IGP a également une incidence sur l'étiquetage des vins de pays. Chaque bouteille se réfère au nouveau signe de qualité européen dont le vin bénéficie. Cette référence pourra se faire en toutes lettres par les termes "Indication Géographique Protégée" ou en apposant le logo communautaire officiel IGP. La référence au vin de pays, initialement reconnu au niveau français, ne disparaît pas pour autant puisque chaque opérateur est libre de mentionner sur ses étiquettes les termes "vin de pays". Si les termes "indication géographique protégée" ne sont pas étiquetés, les termes "vin de pays" sont obligatoires.
 
Sources CFVDP - Confédération Française des Vins de Pays - 12 rue Sainte Anne - 75 001 PARIS